Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie quotidienne - Page 3

  • Haine de service public

    Dieu sait si les blagues de l'ami Gérard, telles que celles figurant dans le film de Yann Moix, présenté à tort comme un documentaire, ne sont pas ma tasse de thé! En effet, dans ces rushes, l'acteur joue un rôle, comme Jugnot dans le Père Noël, gardons cela à l'esprit. Car cela n'est pas pendable!

    Alors quoi? Certes, ces blagues sont de mauvais goût, mais c'est un film! Et le mauvais goût ne relève pas du Code pénal! Dès lors, tout doux, camarades! Et quand bien même ce ne serait pas une fiction, il ne s'agirait que de blagues grossières, graveleuses, de corps de garde, qui ne sont pas un crime!

    Par conséquent, vouer l'acteur à l'invisibilité en refusant de diffuser ses films, comme le font certaines chaînes, toutes de service public donc gauchistes, n'est pas à propos. Même au regard des accusations de viol dont notre homme fait l'objet, et qui n'ont, à l'heure actuelle, débouché sur aucune condamnation.

    Serait-il condamné, alors dans ce cas on pourrait voir! Mais pour l'heure on se calme mes chéris! Présomption d'innocence avant tout, que cela vous plaise ou non!

    J'ajoute que, personnellement, je refuserais toute censure, même en cas de condamnation, tant l'homme doit être séparé de son œuvre, qui ici est "innocente", à la différence par exemple des pamphlets de Céline.

    Plus largement, pour apprécier l'humour des Valseuses, dont se rapproche celui du film incriminé, il faut une certaine intelligence, doublée d'une ouverture d'esprit certaine, qualités qui ne sont hélas pas données à tout le monde! La barbe de tous ces crétins qui prétendent dicter leurs goûts d'ignares aux autres! Merdre à la morale!

    Un bon antidote : se faire tous les sketches et films des Monty Python et les disques des Bonzo Dog! Est-ce que ça vous gonfle qu'on rie?

     

    Jacques Davier (Décembre 2023)

  • Les pauvres arbres de la Servette

    La Servette est mon quartier, j'y habite depuis trente ans! Il est réputé être un des, sinon le plus densément peuplés de Suisse. C'est dire si les rares espaces verts qui y ont survécu revêtent une importance particulière.

    Or, à la croisée des rues du Moléson et du Colombier se déroule actuellement un véritable massacre à la tronçonneuse! En effet, un PLQ dépassé est mis en application, en vertu duquel cinq villas représentatives de l'habitat populaire des 19ème et 20ème siècles vont être jetées à terre par les pelleteuses et les trax, ces jours-ci! Il se trouve que ce sont à peu près les dernières loin à la ronde, et que, avec leurs jardins, leurs arbres, haies, massifs fleuris, jardins potagers, elles sont un coin riche en biodiversité qui accueille toute une faune des plus sympathiques, et qui est un havre de paix et de repos pour les yeux, les oreilles et les narines des habitants!

    Le saccage a d'ailleurs déjà commencé, puisque tous les jardins et les arbres ont été minutieusement rasés! Il ne subsiste qu'un cèdre centenaire, que des citoyens essayent désespérément de sauver, en s'adressant à l'Etat et à la commune pour leur demander d'épargner le sacrifié. Seront-ils entendus?

    La Servette n'a plus besoin de voir venir sur son sol les promoteurs immobiliers. Ils on déjà fait assez de mal comme ça! Construire la ville en ville est un truisme, certes, mais pas une politique sérieuse. Il s'agit plutôt de détruire la ville en ville! Les citadins ont droit à leurs poumons de verdure, et Genève est assez bétonnée, merci!

    Lâchez-nous la grappe avec vos clapiers à lapins! Et n'abattez pas ce cèdre, bon sang, il mérite de vivre, comme les moineaux et les écureuils qui l'habitent!

    Une chose est sûre, il faudra reprendre de fond en comble la politique des PLQ assassins dans cette ville!

     

    Jacques Davier (Octobre 2023)

  • Détruire la ville en ville!

    Construire pour les besoins de la population locale, bien sûr que oui, mais construire pour accueillir des ribambelles de migrants, évidemment non!

    Lire la suite