Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie quotidienne

  • Poème pour le mariage de Thibault et Arnela, juin 2024

    Eté paisible à Dardagny

    La vigne a mis son collier vert

    Et les champs ont soudain jauni

    Au loin, le toc toc d’un pivert

     

    Sous le bleu intense du ciel

    Coule mutine l'Allondon

    Ses baisers sont comme du miel

    Ou la flèche de Cupidon

     

    Un rayon de soleil traverse

    La salle et brille sur la cour

    Quand la voix majorale berce

     

    Les fiancés de son discours

    Il est temps, les témoins sont cois

    Pour les anneaux d’orner vos doigts !

     

    Jacques Davier (Mai 2024)

     

  • Les notes de bas de page (1)

    Pourquoi donc les manifestations doivent-elles toujours bloquer la circulation à Genève?

    Les autorités pourraient-elles penser aux personnes qui ont besoin de leur véhicule, sans parler des transports publics? De quoi ont-elles la trouille, franchement?

    Nous ne les avons pas élues, en plébiscitant la droite, pour qu'elles continuent la politique de gauche, qui consiste à tomber en pâmoison devant la moindre minorité revendicatrice!

    Il est vraiment temps de changer de pratique!

    Nous seront heureux lorsque la police bloquera les cortèges pour laisser circuler les honnêtes citoyens qui n'attendent qu'une chose, rentrer chez eux après une longue journée de travail!

     

    Jacques Davier (Mars 2024)

  • Le fric suisse pour les Suisses!

    En Suisse, il y en a, du fric! La preuve, la Confédération prévoit de dépenser 11,4 milliards de Francs au titre de la "coopération Internationale" en 2025. Et c'est sans compter l'indispensable, sous peine de faute morale, aide aux "réfugiés"! Ni sur ce que mettront les Cantons pour tout cela!

    Je note qu'il n'y a rien de "suisse" là-dedans, tellement nos soi-disant élites sont branchées sur l'étranger et l'immigrationnisme! Certes, le peuple suisse est trop ringard pour elles! Et bien, c'est pourquoi je préconise que l'intégralité de ces sommes soit utilisée en 2025, et capitalisée les années suivantes, pour nos retraites! Un an de coupure dans ces dépenses somptuaires pour l'étranger est somme toute acceptable!

    Tout cela reprendra son petit train-train en 2026, année lors de laquelle nos chères huiles fédérales pourront à nouveau ne plus avoir honte de la pingrerie du Souverain, qui est toutefois leur chef, ne leur déplaise et ne l'oublions pas!

    Chiche?

     

    Jacques Davier (Février 2024)