Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Suisse - Page 3

  • Le scandale des primes maladie!

    Chaque année, à de rares exceptions près suivant les Caisses, les primes d'assurance-maladie prennent l'ascenseur, étant entendu, si on file la métaphore, que la construction que le Parlement a péniblement érigée, outre le fait qu'elle a des fondations bancales, n'a pas non plus de toit! Ce qui laisse imaginer des envolées de primes stratosphériques, si on n'agit pas!

    6,6% en moyenne en 2023, et on nous annonce déjà 9% pour 2024! Au total, c'est des milliers de francs qui ont été soustraits au portemonnaie des Suisses depuis l'entrée en vigueur de la Lamal en 1994! On peut le dire, il s'agit d'un véritable racket!

    Comment a-t-on pu en arriver là? Et bien, c'est facile, simplement grâce à un authentique mélange des genres, totalement scabreux, qui allie le privé et le public dans une sorte d'épouvantable chimère venue nous dévorer!

    En effet, l'assurance est en mains privées, et les sociétés fonctionnent comme n'importe quelle société privée, et n'ont aucune obligation de publier leur bilan et leurs comptes, par exemple, mais elle est obligatoire, ce qui la rend solidaire, certes, mais ce qui, surtout, fournit auxdites sociétés une clientèle captive, taillable et corvéable à merci! Chaque automne, c'est le même cirque, plus jamais ça, inadmissible, on ne peut tolérer plus longtemps ces abus, vous allez voir ce que vous aller voir, et puis, une fois le soufflé retombé, les autorités ayant validé toutes les hausses le petit doigt sur la couture du pantalon, rien ne se passe jusqu'à l'automne suivant où la même antienne retentit au sein des gouvernements et des parlements!

    Il est clair qu'avec le système actuel, trop d'avantages financiers, trop de profits sont en jeu, et, par conséquent, trop de monde a intérêt au statu quo! Oh, certes, il y a bien des politiciens qui tentent sincèrement de faire quelque chose, mais ils ne sont pas assez nombreux, ils n'ont pas les forces nécessaires pour faire bouger le monstre!

    Quelques idées intéressantes, toutefois, peuvent être évoquées. Par exemple, cesser de limiter les déductions fiscales pour frais de santé. Quand on sait qu'au niveau fédéral on ne peut déduire dans sa déclaration d'impôt que 1700 francs de primes maladie, il y a de quoi s'étrangler! La Caisse unique, pourquoi pas, ou, à l'inverse, la fin de l'obligation de s'assurer, sont d'autres pistes à explorer. Le plafonnement des primes peut aussi être envisagé. Bref, les idées ne manquent pas, mais c'est la volonté de remettre l'ouvrage sur le métier qui fait défaut!

    Alors, haut les cœurs, hardis, moussaillons, tous sur le pont, branle-bas de combat, sus à l'ennemi, sus aux va-nu-pieds, à l'attaque, à l'abordage! Et, surtout, ne revenez pas bredouilles! Diantre!

     

    Jacques Davier (Septembre 2023)

  • La Très Sainte Interdiction

    Petit à petit se répand dans nos sociétés occidentales (encore, mais pour combien de temps?) démocratiques et libérales, un réflexe qui, lui, n'a rien de démocratique ni de libéral, l'INTERDICTION! Que je ne peux m'empêcher d'assimiler, oui, à l'Inquisition, qui fut en fait une interdiction de penser grandeur nature, une véritable tyrannie, découlant du même processus mental que celui à l’œuvre actuellement chez nos soi-disant défenseurs de la doxa et autoproclamés garants des pensées et des comportements corrects!

    Quelque problème de circulation lié à un camion se fait jour, et hop, des voix s'élèvent pour interdire le dépassement aux camions! On imagine les embouteillages que cette mesure causerait! Heureusement, le Conseil fédéral y a mis le holà!

    Non mais! Un automobiliste se gare comme un touriste, sa voiture est emboutie, interdisons les places de parc!

    Un gusse s'étrangle en mangeant une salade russe, fastoche, on interdit l'affreux mets!

    Un zigue s'écrase par terre en dansant la gigue, et hop, une petite interdiction de plus!

    Une gazette, ou un site web, ou tout autre média, ou même un parti politique, déplaît aux censeurs qui pullulent dans notre monde, qu'à cela ne tienne, on n'a qu'à l'interdire! Les exemples sont légion, allant des groupements que certains rêvent d'éradiquer pour cause de pensée non conforme, jusqu'aux mouvements dont d'autres ourdissent l'interdiction pour cause de positions trop élevées dans les sondages électoraux!

    L'épisode Covid, avec ses enfermements et autres passeports sanitaires, et la montée en puissance récente de la question climatique, liée à une poussée de chaleur purement météorologique causée notamment par un phénomène El Niño en cours depuis le mois de janvier, démontrent à l'envi le réservoir inépuisable d’interdictions que les partisans de la tyrannie recèlent dans leurs besaces!

    Mentionnons pour la bonne bouche le rêve d'interdire de prendre l'avion plus de quatre fois par vie, ou bien la folle détestation des voiture à essence ou diesel (voitures dites "thermiques") qui pousse certains à vouloir les interdire dès 2035. Inutile de dire qu'aucune de ces mesures ne verra le jour, car elles sont trop extrémistes et n'auraient pour seule conséquence que de condamner l'Occident à un effondrement socio-économique quasiment apocalyptique!

    Notre rôle à nous, personnes attachées à la liberté et à la démocratie, est de veiller à ce que la culture de l'interdiction ne s'installe pas dans nos esprits et dans nos politiques! Sinon, c'en sera fini des démocraties libérales!

     

    Jacques Davier (Septembre 2023)

  • PH Neutre!

    Depuis 1815, la Neutralité perpétuelle de la Suisse est reconnue par les Nations. Depuis 1848, la Suisse pratique une politique étrangère basée sur la Neutralité stricte. Or, cela lui a plutôt bien réussi jusqu'à nos jours! Le pays a traversé deux guerres mondiales sans dégâts, ce que d'aucuns, d'ailleurs, lui reprochent aujourd'hui, comme ils l'ont fait hier, car cela refléterait son "égoïsme"! Mais, quel serait l'"altruisme" des Etats-Unis, par exemple, qui n'ont combattu le nazisme, plus que bien aidés par l'URSS en réalité, uniquement pour faire main basse sur l'Europe, dont la partie occidentale est devenue un pur et simple dominion yankee? De Gaulle, chef d'Etat d'une rare intelligence et d'une grande compétence, avait compris cela, et l'avait combattu! Dans ce contexte, la Neutralité n'était pas la plus stupide des politiques! Elle a aussi permis à la Suisse, il ne faut pas l'oublier, d'offrir ses bons offices en faveur de la Paix!

    Lire la suite