Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

suisse - Page 2

  • PH Neutre!

    Depuis 1815, la Neutralité perpétuelle de la Suisse est reconnue par les Nations. Depuis 1848, la Suisse pratique une politique étrangère basée sur la Neutralité stricte. Or, cela lui a plutôt bien réussi jusqu'à nos jours! Le pays a traversé deux guerres mondiales sans dégâts, ce que d'aucuns, d'ailleurs, lui reprochent aujourd'hui, comme ils l'ont fait hier, car cela refléterait son "égoïsme"! Mais, quel serait l'"altruisme" des Etats-Unis, par exemple, qui n'ont combattu le nazisme, plus que bien aidés par l'URSS en réalité, uniquement pour faire main basse sur l'Europe, dont la partie occidentale est devenue un pur et simple dominion yankee? De Gaulle, chef d'Etat d'une rare intelligence et d'une grande compétence, avait compris cela, et l'avait combattu! Dans ce contexte, la Neutralité n'était pas la plus stupide des politiques! Elle a aussi permis à la Suisse, il ne faut pas l'oublier, d'offrir ses bons offices en faveur de la Paix!

    Lire la suite

  • Banque casino!

    Affaire Crédit Suisse. Je crois qu'il est vraiment temps que certains banquiers et leurs actionnaires comprennent qu'il faut se calmer, avec la banque casino! Rien de plus, mais rien de moins!

    Mis à part le fait qu'on pourrait peut-être à nouveau envisager une stricte séparation entre banque commerciale et banque d'investissement, si cela devait aller trop loin!

     

    Jacques Davier (Mars 2023)

  • La Suisse enterre sa Neutralité pour pendouiller à la barbiche de l'Oncle Sam!

    Comme le dit le Dictionnaire Historique de la Suisse (DHS), "au Congrès de Vienne (1814-1815), [la Suisse] obtint pour la première fois la reconnaissance internationale de sa neutralité, homologuée par les grandes puissances (Autriche, France, Grande-Bretagne, Prusse et Russie), le 20 novembre 1815, lors de la conférence de Paris, sous la forme de l'"Acte portant reconnaissance et garantie de la neutralité perpétuelle de la Suisse et de l'inviolabilité de son territoire". Tous les points essentiels en avaient été formulés par le Genevois Charles Pictet de Rochemont, qui avait veillé à ce que l'on ne puisse déduire de cette garantie un droit d'intervention des grandes puissances".

    Cette neutralité étant perpétuelle, les voix qui s'élèvent pour réclamer son "assouplissement" ou sa "différenciation", concepts sans fondement d'ailleurs car la neutralité est pleine et entière ou n'est pas, n'ont aucune légitimité à le faire! Nonobstant, le Conseil Fédéral, en traitant cette neutralité, qu'il est pourtant censé protéger, à la légère, joue avec le feu!

    Lire la suite